Vincent Abensour
Vincent Abensour

Vincent abensour

Un développeur humain

Découvrez son parcours
1992
Arrivée sur terre
Vincent est né et n'était pas encore tout à fait conscient de son existence à ce moment là mais l'informatique commençait peu à peu à gagner du terrain. Nous étions aux débuts, certaines personnes possédaient le minitel mais pas encore d'ordinateur personnel...
1997
Premier ordinateur, premier jeu vidéo

Le père de Vincent a fait l'acquisition d'un ordinateur Windows 95, ainsi que du premier Tomb Raider. Vincent garde un souvenir mémorable ainsi qu'une grande admiration vis à vis de cet objet à la fois incroyable et très mystérieux (à 5 ans, difficile d'imaginer les lignes de code qui se cachent derrière).

1999
Première console portable

Cette année là, à sa plus grande surprise, Vincent reçut pour son anniversaire une Game Boy Color jaune (sa couleur préférée à l'époque) ainsi que le célèbre jeu Super Mario Land.

Vincent y a joué un nombre incalculable d'heures, il se souvient également très bien du jour où il a reçu son premier jeu Pokémon (jaune évidemment !). Au delà du jeu, Vincent vouait un culte à sa console. Il souhaitait ardemment comprendre par quelle magie tout cela fonctionnait...

1999
Premier robot

En 1999, sa passion pour les ordinateurs, les jeux vidéos, les robots, la technologie en général devenait "presque" obsessionnelle. Un jour, à la télé, il a vu une publicité qui a fortement influencé le cours de sa vie : celle-ci proposait un kit pour monter un robot semaine après semaine (en pièces détachées qu'il allait acheter avec ses parents au kiosque à journeaux).

Vincent s'impliqua énormément dans la construction de son petit robot. Le petit Vincent apprit également à se débrouiller (certaines pièces étant défectueuses, il devait alors les changer pour ne pas laisser mourir son robot).

1999
Ses premiers bidouillages

Toujours en 1999, le second ordinateur est arrivé à la maison, le Windows 98 ! Vincent avait grandi et était maintenant familier avec les ordinateurs. Grâce au Windows 98, il était capable de les débrancher, de les rebrancher et il savait exactement à quoi servait chaque câble.

2002
Premiers dépannages

En 2002, un nouvel ordinateur débarque : le windows XP ! C'est sur celui-ci que Vincent commenca à régler ses premiers bugs, il découvrit alors le BIOS, fut en mesure de formater et réinstaller un ordinateur complétement. Il s'apperçut que l'ordinateur avait besoin d'un pilote pour bien fonctionner, il installait les imprimantes et autres périphériques.

Il commenca alors ses premiers dépannages chez les amis de ses parents, enlevait les virus, défragmentait le disque... Il adorait rendre service et cela lui permettait parfois d'avoir une petite pièce.

2003
Changement de vie

Cette année là, beaucoup de choses ont changé, Vincent avait déménagé, il entrait au collège, ne connaissait personne, il fallait tout recommencer... Cela a été le début d'un long calvaire pour lui, il détestait l'école.

Ce qui l'intéressait, c'était les mathématiques et l'informatique, tout le reste était une perte de temps d'après lui. Il voyait les heures défilées jour après jour (bloqué inerte sur une chaise), des heures sur lesquelles il aurait pu travailler sur le développement.

2006
Ses premiers développements

Vincent faisait du skate depuis quelques années, il décida de créer son premier site pour exposer les vidéos de sa team. Il apprit alors le HTML/CSS sur le Site du Zéro (aujourd'hui OpenClassroom). Ce fut alors le début d'une nouvelle passion : la programmation !

Dans la foulée, il créa le site skateparks-france.fr pour aider les riders à trouver les skateparks les plus prôches de chez eux. A l'époque, ce genre de site n'existait pas, il reste aujourd'hui une référence pour beaucoup de skateurs, malgré que celui-ci n'ait pas été mise à jour depuis quelques années.

2007-2010
Progression en développement

Vincent entrait au Lycée, dès qu'il rentrait le soir, il continuait à faire des dépannages informatique et commencait alors la création de sites internet pour des particuliers / professionnels (associations, prod vidéo, professionnels de santé...). Il apprit également de nouveaux langages : PHP, Javascript et Jquery.

2011-2012
Entrée en école d'ingénieur

Vincent entra après son BAC à l'Epita (école d'ingénieur en informatique), il y resta deux ans avant de la quitter. Vincent n'y trouvait toujours pas ses intérêts (programmation, applicatif, trop scolaire...), il préféra la quitter, ce qui fut une des plus grandes décisions qu'il a prit. Il ne pouvait plus continuer ce parcours scolaire qui ne permettait pas d'exploiter pleinement son énergie.

2013
La lumière au fond du tunnel

Vincent essaya de trouver un poste de développeur, mais n'ayant ni diplôme, ni expériences professionnelles, la tâche fut bien plus complexe qu'il ne l'aurait imaginé .Une école d'alternance (F2I) l'a finalement contacté et proposé une opporunité incroyable !

Faire une formation de 16 mois en alternance (3 semaines en entreprise / 1 semaine à l'école) pour décrocher un BAC+4. Vincent rentra alors dans sa première entreprise, toute son énergie (accumulée pendant 18 ans) a littéralement explosé.

2014
Diplôme en poche, premier CDI...

Vincent a donc obtenu son diplôme BAC+4 en l'espace de 16 mois et a même fini major de sa promo, un comble pour quelqu'un qui n'aimait pas l'école ! Il a pu poursuivre son aventure dans l'entreprise qui l'avait pris en alternance, il décrocha alors son premier CDI.

En parallèle de son travail, il créait un site d'échange de services le soir. Il développait alors 12h par jour pendant près de deux ans (PHP, Javascript, Html, CSS, Jquery, Ajax...).

2016
Désillusion du CDI

Vincent avait accepté le CDI avec un salaire très bas, celui-ci n'a pas écolué pendant trois ans, il était très déçu car il s'était beaucoup impliqué dans l'évolution de l'entreprise et son expansion. A partir de ce jour là, Vincent est devenu entrepreneur indépendant et n'a plus jamais accepté le CDI.

2017
Sa vie d'entrepreneur commence

Vincent réalisa quelques missions avant de croiser la route d'une des meilleurs entreprise qui existait : Itelios, il découvra alors SFCC (Salesforce Commerce cloud), une technologie très complexe. Avec les années d'expériences à développer en autodidacte, Vincent s'est très vite approprié SFCC.

2018
Descente aux enfers

En Mars 2018, avec son meilleur ami Harold Piquet (Graphiste/designer). Ils lancèrent alors leur agence Web Plik&Plok, l'harmonie était parfaite, chacun avait son rôle...

Ils ont néanmoins rencontré des difficultés avec certains clients (non paiement). Vincent s'endettait de jour en jour, il décida rapidement de tout arrêter.

2018
De nouveaux horizons...

Vincent se remit alors à la recherche d'une mission sur Linkedin. Itelios (Aude Amarrurtu) l'a alors contacté pour demander s'il souhaitait pas revenir chez Itelios. Il accepta sans hésiter et était heureux de retrouver tous ses collègues, l'ambiance Itelios, les parties endiablées de baby-foot ! Puis, il travailla rapidement sur de nouveaux challenges techniques, de somptueux projets, avec de nouvelles équipes. Vincent restera très reconnaissant envers Itelios ainsi que l'ensemble des personnes extraordinaires qu'il a pu rencontrer la-bas.

2019
Son départ de la région parisienne

Vincent rêvait d'une autre vie, loin de Paris. Il demanda alors à Itelios s'il pouvait continuer à travailler pour eux à distance. Itelios a accepté à la condition qu'il revienne une semaine de temps en temps sur Paris. Cela lui convenait parfaitement, il est donc parti pratiquement du jour au lendemain à Royan, il était aux anges !

2020
Fin d'un chapitre, un nouveau à écrire

CapGamini a racheté Itelios et ne voulait plus d'indépendants. C'est donc avec un pincement au coeur qu'il a quitté Itelios, il en garde des souvenirs mémorables. Suite à cela, il reprit une nouvelle mission de 9 mois chez Clever Age. Celle-ci s'achèvera deux mois plus tard à cause du coronavirus.

Aujourd'hui, Vincent est à la recherche de nouveaux challenges sur SFCC (SalesForce Commerce Cloud) ! N'hésitez pas à le contacter via son profil LinkedIn si vous souhaitez le contacter ! (Son LinkedIn)